Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Préparation d’une sortie spéléo

Préparation d’une sortie spéléo

Chaque sortie spéléo doit être soigneusement préparée, afin d’en assurer le bon déroulement en toute sécurité et sans accident. La méthode suivante assure une préparation rapide, simple et efficace.

1) La cavité

  • S’informer sur la cavité et en connaître les dangers (accès, difficultés technique, obstacles, niveau d’eau et risques de crue, chutes de pierre, température, …).
  • Analyser précisément la topographie et la fiche d’équipement de la cavité.
  • Estimer la durée de la sortie.

2) L’équipe

  • Vérifier si le niveau technique et les capacités de chaque membre de l’équipe est compatible avec cette cavité.
  • Prévenir des proches, en indiquant l’heure de sortie prévue et l’heure à laquelle il faut déclencher les secours, en les informant sur la cavités, le but de la sortie, les participants et la procédure pour déclencher un secours.
  • Prévoir suffisamment de nourriture et de boissons.

3) Le matériel personnel

  • Effectuer la préparation du matériel avec une check-liste pour ne rien oublier. Vérifier consciencieusement son matériel !
  • Contrôler l’éclairage (lampe principale et de secours) en n’oubliant de charger les accus et de prévoir l’énergie nécessaire pour la durée de la sortie.
  • Ne pas oublier une couverture de survie, un moyen pour se réchauffer en cavité froide (par exemple des bougies) et un couteau de secours pour les cavités verticales.

4) Le matériel collectif

  • Préparez avec rigueur le matériel collectif.
  • Vérifier la longueur des cordes et les moyens d’amarrage en fonction de la topo ou de la fiche d’équipement.
  • Prendre une pharmacie et éventuellement le matériel pour monter un palan.

5) La météo et les risques d’avalanches

  • Evaluer si la météo est compatible avec la sortie et consulter les avis de danger météo. Il faut être particulièrement vigilent avec les orages en été et la fonte des neige en hivers et au printemps (redoux, foehn, …), par exemple avec le site web de MétéoSuisse
  • En hiver, il faut s’informer sur les risques d’avalanche, par exemple avec les bulletins d’avalanches de l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches Ne pas oublier le matériel spécifique (DVA, sonde et pelle) !
  • En cas de doute sur la météo ou le risque d’avalanche, il faut impérativement reporter la sortie.

Submit a Comment