Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Drones volants en spéléologie

Drones volants en spéléologie

Les drones volants ont potentiellement de l’intérêt pour la spéléologie, que ce soit en souterrain ou pour la prospection en falaise.

En milieu souterrain, l’application typique est la recherche de départs dans des cheminées et des salles. Cela permet aussi l’inspection des plafonds pour évaluer la stabilité (anciennes mines et carrières souterraines). Le drone volant permet bien évidemment aussi de réaliser des vidéos.


Le drone doit bien évidemment disposer d’un éclairage performant. Une solution élégante consiste à utiliser pour un éclairage diffus un Lume Cube, avec jusqu’à 1500 lumens pour seulement 100 grammes. En souterrain, il n’y a évidemment pas de signaux GPS. De plus, les moyens optiques de positionnement ne fonctionnent pas de manière appropriées et doivent, dans certaines circonstances comme des passages étroits, être désactivés. Le vol est donc beaucoup plus délicat qu’en surface, à cause de la perte de stabilité du drone et de l’absence de certaines protections anticollisions.

Les entrées en falaises sont souvent difficile d’accès et demandent beaucoup d’efforts pour les atteindre. Souvent, une fois à l’entrée, ce n’est qu’un jeu d’ombre ayant fait rêver à une belle entrée de grotte. Le drone volant permet de lever facilement le doute en seulement quelques minutes. Il permet aussi de découvrir de nouvelles entrées invisibles depuis le sol. Ci-dessous un test au porche de la grotte du Vertige dans les gorges de la Covatannaz.

Les drones sont aussi redoutablement efficaces en prospection, par exemple pour chercher des trous souffleurs.

Les drones permettent aussi d’effectuer des photographies aériennes des zones karstiques pour réaliser une orthomosaïques, un panorama ou de la photogrammétrie pour des modèles 3D. Le drone réalise des séries de photographies selon des trajectoires bien définies. Des logiciels permettent ensuite de faire le traitement des photographies (Pix4D, Drone Deploy, Agisoft Photoscan, Autopano Giga, …)

Le drone testé ici est le DJI Phantom 4 Pro Obsidian avec protections d’hélices. D’autres fabriquants proposent des drones performants, comme en particulier Sensefly (Parrot). Pour le milieu confiné, il existe un drone bien particulier pouvant se déplacer sans craindre les collisions : Elios de Flyability.

Le drone volant a certainement beaucoup de potentialité en spéléologie, que ce soit en souterrain ou en surface. A suivre…

9/3/2018, MAJ 2/4/2018

Next Story

This is the most recent story.

Submit a Comment