Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

One Comment

Topographie spéléo

Topographie spéléo

Le relevé topographique d’une cavité est effectué en mesurant le cheminement de station en station par des visées successives. Dans la cavité, les stations sont matérialisées par de discrets points rouges (vernis à ongles). Chaque visée comprend la longueur, la pente et la direction (selon le champ magnétique terrestre). En général la section à chaque station est aussi mesurée avec « gauche, droite, haut et bas). Les visées sont effectuées soit avec du matériel classique (décamètre, boussole et clinomètre Suunto), soit avec des appareils électronique comme le DistoX comprenant un télémètre laser et des capteurs électronique.

La précision d’une bonne topographie, dans un environnement facile, est typiquement meilleure que 2%, c’est-à-dire pour 100 mètres de cheminement, il y a jusqu’à 2 mètre d’erreur sur la position au terminus. Les sources d’imprécisions sont soit systématique, soit aléatoires. Une erreur systématique provient d’une mauvaise calibration du matériel de mesure (ou d’une mauvaise lecture sur les dispositifs optiques). Ceci provoque le plus souvent une rotation de la topo. Les erreurs aléatoires ont l’avantage de se compenser en faisant un grand nombre de visées (somme d’erreurs non corrélées). A noter que l’utilisation d’une boussole exclut le topographies dans des cavités articielles avec du béton armé ou des structures métalliques, car le champ magnétique terrestre est dévié.

Les visées sont complétées par un croquis de terrain, comprenant le dessin en plan et en coupe, avec la position de toutes les stations. Il est préférable de le dessiner à l’échelle sur du papier millimétré. Afin de pouvoir travailler en milieu humide, les notes sont prises avec un crayon gras sur du des feuilles en syntosil. Certains utilise aujourd’hui un « carnet top électronique » et un logiciel ad’hoc (voir ci-dessous).

Visées et croquis de terrain.

La mise au propre comprend deux étapes : le dessin du squelette et l’habillage. Ces deux étapes sont effectuée par des logiciels. Le squelette est calculé à partir des visées. Les bons logiciels permettent de compenser les erreurs lors des bouclages. l’habillage consiste à utiliser le croquis de terrain pour dessiner la cavité sur l’habillage. Souvent, l’habillage est effectué par un simple logiciel de dessin vectoriel (Adobe Illustrator ou Inskape). Les logiciels de topographie spéléo permettent en particulier des vues en 2D (plan, coupe et coupe développée) ou en 3D.

Les principaux logiciels

TOPOROBOT

Le premier logiciel de topo avec calcul des bouclages. Il n’est plus mis à jour depuis 2007.

http://www.geo.unizh.ch/~heller/toporobot/download.html

GHTopo

La version moderne de toporobot. Support partiel du DistoX. Export et import vers le format TOPOROBOT.

http://ghtopo.blog4ever.com/ghtopo

Visual topo

Très utilisé en France et intuitif, avec GHCaveDraw pour l’ajustement de la topo au cheminements, notions de scrap, éditeur graphique, génération d’atlas, reports sur carte. Une photo peut être associée à chaque station de la cavité. c’est le ‘LibreOffice’ du concept TOPOROBOT.

http://vtopo.free.fr/vtopo_fra.doc

Topo Calc’R

Logiciel de calcul et de dessin de topographies avec habillage. Plus besoin de logiciel de dessin » ! L’habillage se corrige même lors des bouclages. Importation depuis Visual Topo, Toporobot, Pocket Topo et Auriga. Impressionnant !

http://topocalcaire.free.fr/

CaveRenderPro

Logiciel allemand peu connu chez les francophones.

http://www.caverender.de/CaveRenderPro/CaveRenderPro.htm

Therion

Logiciel topo très complet, mais qui est complexe à utiliser et sans interface conviviale (fait par exemple le morphing de l’habillage lors des bouclages, …) :

http://therion.speleo.sk/downloads/tharticle-vercors-2008.pdf

Compass

Logiciel très complet.

http://www.fountainware.com/compass/

DPTopo

logiciel simple avec bouclage

http://www.speleologie.free.fr/DPTopo/dptopo.htm

Walls

http://www.texasspeleologicalsurvey.org/software/walls/tsswalls.php

Survex

Logiciel, dont la librairie open source est utilisée par d’autres logiciels

http://survex.com

WinKarst

Logiciel US. Morphing des croquis sur le squelette.

http://www.resurgentsoftware.com/WinKarst.html

CyberTopo 2

plus de mise à jour depuis 2005 ?

http://eric.sibert.fr/article19.html

 

« Carnet topo » électronique

Auriga

Pour PDA sous Palm OS. Compatible DistoX.

http://www.speleo.qc.ca/Auriga/

Pocket Topo

PDA sous windows mobile. Compatible DistoX.

http://paperless.bheeb.ch/PocketTopo13.html

TopoDroïd

Android app. Compatible DistoX.

https://sites.google.com/site/speleoapps/home/topodroid

 

Exemple de topographie

12.6.2012 / MAJ 17.11.2016

Comments

  1. Bjr,

    Pour GHTopo, c’est le ‘LibreOffice’ du concept TOPOROBOT

    Il existe maintenant GHCaveDraw avec ajustement de la topo au cheminements, notions de scrap, éditeur graphique, génération d’atlas, reports sur carte

    Un atlas
    http://synclinal65.phpnet.org/Atlas/Reseau_Ardengost_1920x1080/0_PlanEnsemble.htm

    Un report sur carte
    http://synclinal65.phpnet.org/Leaflets/OSM_StMarcel.htm

    Pour corrections

    Cdlt

Submit a Comment