Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Etroitures en spéléologie

Etroitures en spéléologie

En spéléologie, les étroitures sont des rétrécissements d’un passage dans une cavité qui sont franchissables souvent avec difficultés. Ces rétrécissements proviennent de remplissages (argiles, sables, éboulements, concrétions ou glace) ou plus fréquemment de la faible section de la cavité dans la roche. On distingue en particulier :

  • Les laminoirs qui sont des galeries larges mais très basses. Le franchissement est effectué en ramping.
  • Les chatières qui sont très étroites et courtes. Ce sont des obstacles ponctuels très difficiles à franchir.
  • Les méandres qui sont l’équivalent des canyons en surface. Ils sont hauts et peuvent être très étroits. La progression se fait le plus souvent en hauteur dans les parties les plus larges.

Les  étroitures constituent le plus délicat et le plus redoutable des obstacles rencontré en spéléologie. Quand le casque se coince ou que les bottes sont trop longues, c’est que c’est très étroit (!).

C’est souvent en forçant des étroitures que de nouvelles galeries sont découvertes, comme ici à la grotte du Dragon. Et ce n’est pas parce qu’un passage est étroit que de vastes salles ou des puits profonds ne se trouvent pas derrière.

Submit a Comment