Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Mouflages, balanciers et contre-poids

Mouflages, balanciers et contre-poids

Par Jacques et Michel Demierre

Les mouflages permettent de démultiplier la traction afin de lever des charges. Ils sont le plus souvent basés sur des poulies, des poulies mobiles et des bloqueurs. La démultiplication dépend de la topologie, comme le montre l’illustration ci-dessous.

Source : Jerry Miszewski

La démultiplication est égale au nombre de cordes sur les poulies mobiles.Par exemple, un système avec deux poulies double aura une démultiplication d’un facteur 4 (appelé Q4) ou d’un facteur 5 (Q5) selon le montage.

Source : notice PMI

La démultiplication réelle dépend aussi des frottements (pertes) provenant des poulies et de son passage dans la corde.

Source : Rope Test Lab

Idéalement, le diamètre de la poulie doit être supérieur à 6X e diamètre du cordage. Si ce n’est pas le cas, le rendement sera réduit. Une poulie sans gorge pour la corde aura un rendement diminuer d’environ 5 %, dû à l’écrasement de la corde qui augmente la friction.
Mouflage en N

Un des mouflage le plus simple.C’est aussi la topologie de base pour plusieurs des palans ci-dessous. Elle a une démultiplication d’un facteur 3 (Q3), car 3 cordes sont sur la poulie mobile(ici un mousqueton).

Source : camptpcamp.org

Mariner Simple (mouflage simple)

Le Marnier Simple est le montage couramment utilisé en secours, comme par exemple en spéléologie. Sa mise en place est rapide, mais il nécessite une force de traction élevée. En théorie, la démultiplication est de 1:3 (en pratique 1:2.8 avec des poulies à roulement). En général, une poulie fixe supplémentaire est nécessaire afin de changer la direction de la traction (la traction dans l’axe du vide et contre le haut est le plus souvent impossible),

Source : Petzl

Un tibloc est une Petzl Micro Traction constitue un palan léger est efficace pour l’auto-secours (kit de secours).

Suivant le type de poulie utilisée (avec ou sans roulement) ou le type de montage réalisé (impliquant ou non un appareil monobloc de type Mini traxion ou Pro traxion en tête de palan), seuls deux ou trois sauveteurs au maximum devront œuvrer à la traction de la civière, afin de ne pas dépasser la tension limite acceptable sur la corde de 550 DaN.

Mouflage simple avec poulie de renvois
Source : Manuel du Sauveteur, Spéléo Secours Français

La règle :

  • une poulie à roulement (MICRO TRACTION, PRO TRACTION, …) => deux sauveteurs  simultanément à la traction.
  • aucune poulie ou dispositifs à roulement => trois sauveteurs simultanément à la traction.

Mariner Double (Mariner démultiplié)

Le Mariner double permet en théorie un démultiplication 1:5. Il s’obtient facilement depuis un Mariner Simple, au cas où la démultiplication n’est pas suffisante. Une cordelette et un poulie supplémentaires sont juste nécessaires. La démultiplication est alors de 1:3 si des mousquetons sont utilisés à la place des poulies.

Source : Petzl

Mouflage réversible

Le mouflage réversible, aussi inspiré du mouflage en N, est utile si l’espace est réduit. Son effet démultiplicateur est de 1:3, comme pour le mouflage simple. Il demande beaucoup de corde (3X la distance à parcourir).

Source : Manuel du sauvetage, Secours Alpin Suisse

Système combiné hissage/descente

Ce système permet un passage rapide de la montée à la descente. Il nécessite cependant une corde 4X plus longue que la distance à parcourir.  La démultiplication théorique est de 1:4.

Source : Manuel du sauvetage, Secours Alpin Suisse

Palan Obendorf

Palan inspiré de celui en N. Il permet de soulever une charge suspendue depuis une corde auxiliaire.

Source : camptpcamp.org

Une variante pour tendre une tyrolienne avec un descendeur stop

Source : Petzl

Palan Pollet-Dufour

Le palan Pollet-Dufour ressembleà l’Obendorf, avec plus de démultiplication à la traction.

Source : camptpcamp.org

Mouflage canadien (mouflage indépendant hissage/descente)

Ceci est une variante du Pollet-Dufour. Le mouflage canadien Permet de passer du hissage à la descente avec deux systèmes indépendants. Il nécessite une corde de la longueur à parcourir. Le passage de la montée à la descente est cependant compliqué.  La démultiplication théorique est de 1:4.

Source : Manuel du sauvetage, Secours Alpin Suisse

Passabloc

Une technique pour tendre et détendre les tyroliennes, sans utiliser de bloquer. Nécessite de la place pour sa mise en oeuvre ! En savoir plus…

Balancier

Le balancier est une technique très efficace consistant à profiter de son propre poids pour lever la charge. Ceci est utilisé en secours et en auto-secours pour un dégagement vers le haut.

Source : Petzl

Le balancier remplace de plus en plus les palans pour les secours en spéléologie. En effet, ils sont bien plus efficaces pour monter une civière.

Une variante, qui est cependant moins efficace en auto-secours que la précédente, car il faut simultanément tirer la corde sur laquelle se trouve la victime.

Source : camptpcamp.org

A noter le balancier espagnol pour mettre en place la poulie de tête du mouflage (la sangle peut être remplacée par une chaîne de mousquetons).

Source : Petzl

Contre-poids

Dans une variante du balancier appelée contre-poids, un secouriste fait justement contre-poids avec la civière, en descendant lorsque la civière monte et vice-versa. Un deuxième secouriste, appelé régulateur contrôle la montée en étant positionné au niveau de la poulie. Une poulie à bille (faible frottement) est nécessaire, comme par exemple une Petzl RESCUE ou une PRO TRACTION avec le bloqueur désactivé.

Source : Manuel du Sauveteur, Spéléo Secours Français

1/1/2015 MAJ 4/4/2015

Submit a Comment