Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

No Comments

Ventilation artificielle en souterrain

Ventilation artificielle en souterrain

Lors de minages en souterrain, dans les milieux confinés, ou en présence de gaz toxiques, il est parfois nécessaire de mettre en place une ventilation artificielle, en aspiration ou en insufflation selon la configuration.


Source : Institut National de Recherche et Sécurité

La technique que nous utilisons est basée sur des gaines en plastiques flexibles et un ventilateur électrique. En soufflage, il faut être particulièrement prudent avec le déplacement des gaz toxiques et les intoxications à distance sur le trajet du courant d’air. Sur la vidéo ci-dessous, la stratification des gaz et poussières est clairement visible.

Comme ventilateur, un aspirateur-souffleur électrique de 1100 Watts pour un poids de 3 Kg, initialement conçu comme souffleur à feuilles, est utilisé. Il peut donner des débits de plus de 1000 m3/heure; ce qui est très largement suffisant pour pouvoir aérer très rapidement les faibles volumes des cavités confinées. Il existe d’autres solutions plus onéreuses et moins performantes. 😉

ventilation

Il peut être alimenté par une petite génératrice Honda HU20E. Sa technologie inverter permet de limiter son poids et maximiser son autonomie grâce au mode « lapin-tortue » gérant le régime moteur.

Des gaines plastiques en polyéthylène basse-densité utilisées pour l’emballage sont bien adapté à la ventilation (par exemple en provenance de Rajapack). Elles sont légères, facile à mettre en œuvre et bon marché. Il faut compter par exemple moins de 100.- CHF pour 350 mètres de gaines de 10 cm de diamètre (largeur 160 cm -> diamètre 10 cm). Pour de grandes longueurs, bien plus de 100 mètres, la gaine de diamètre 20 cm peut s’avérer préférable pour limiter les pertes de charge.

gaine_plastique

Des turbulences, générant des oscillations du tuyau bruyantes, peuvent être produites au passage de coudes de la gaine ou à l’extrémité du tuyau. Ces turbulences peuvent être réduites en diminuant la section de la conduite à son extrémité libre.

Submit a Comment