Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

One Comment

L’incroyable ascension souterraine

L’incroyable ascension souterraine

Depuis plus de 15 ans, notre équipe de l’Association des Folliu-Bornés, des spéléologues chevronnés, explore la Gruyère dans le canton de Fribourg avec à notre actif la découverte d’une centaine de cavités encore inexplorées. Nous avons en particulier découvert une des cavités les plus profonde de Suisse romande (-561 mètres), le Réseau du Folliu et ses multiples entrées.

Dans le Vanil des Artses, la grotte des Bouquetins a été découverte en 2008. Cette cavité comprend un collecteur fossile,  un tunnel de presque trois mètres de diamètres qui s’enfonçant dans la montagne, avec des dimensions inhabituelles pour la région.  Cette découverte nous a incitée a prospecter plus en détail cette montagne peu accueillante des Artses.

Après une escalade délicate, une nouvelle entrée en falaise a été atteinte. C’est la Grotte du Dragon. La forme des premières galeries et le courant d’air froid sortant de cette cavité nous ont vite fait comprendre que nous étions à l’aube d’une importante découverte.

Durant plus de 2 ans, inlassablement, tel des forçats, des dizaines de mètres de désobstruction à quatre pattes en creusant à la pelle, plusieurs bouchons d’argiles sont franchis. Le compte rendu d’un bivouac de désobstruction.

La cavité atteint péniblement le coeur de la montagne à quelques 300 mètres de l’entrée. Derrière un dernier bouchon d’argile, des galeries plus spacieuses sont atteintes. L’exploration reprend alors de plus belle. Le récit des premières explorations !

A ce moment, il n’était nullement question de réaliser une ascension, bien au contraire, nous cherchions un passage vers les grandes profondeurs, un chemin souterrain vers la source de la pisciculture de Neirivue. L’histoire prend une nouvelle tournure lorsque nous nous intéressons à une galerie remontante qui nous conduit à une jolie salle. Nous abandonnons alors nos rêves d’abîmes pour mettre toute notre énergie à gravir la montagne de l’intérieur. Dès cet instant, nous n’allons d’ailleurs jamais arrêter de grimper. Les escalades vertigineuses s’enchaînent.

La réalisation de cette ascension a nécessité 3 ans d’efforts pour déjouer un très grand nombre d’obstacles typiques des cavités préalpines. Nous avons dû déplacer de grandes quantités de cailloux, escalader des salles et des puits, élargir des étroitures infranchissables, forcer des méandres et des passages extrêmement étroits, etc… Le compte rendu du camp spéléo 2012.

Après avoir franchit 733 mètres de galeries et 225 mètres de dénivellation, nous avons pu gravir la montagne « de l’intérieur » et sommes parvenus à 25 mètres de dénivellation de son sommet… Plus que « quelques » mètres de roche nous séparent de l’air libre…Les prospections en surfacent peuvent alors débuter.

En clair, encore quelques efforts de désobstruction et nous allons pouvoir ressortir de la montagne à proximité du sommet après l’avoir traversée de bas en haut mais aussi du versant côté Intyamon à celui lémanique, franchissant même au passage la ligne de partage des eaux entre Rhin et Rhône…

Si, effectivement, toutes les faces des Alpes ont bel et bien été gravies, il subsiste l’hypothétique possibilité de parvenir à gravir une montagne de l’intérieur. Et bien, aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est justement ce que nous allons réaliser, 75 ans après la conquête du dernier versant inviolé des alpes, la face Nord de l’Eiger. La grotte du Dragon est le Cervin fribourgeois de la spéléologie.

L’incroyable ascension souterraine du Vanil des Artses est prévue pour le vendredi 23 août. La Grotte du Dragon aura alors une sortie au sommet de la montagne que nous baptiserons le « Gouffre de l’Eau de là ».

La topographie de la grotte du Dragon :
VA_Topo_Mars_2013

Les principaux explorateurs :
Florian Ballenegger, Jacques et Michel Demierre, Anne-Cécile Hauser, Jérôme Hottinger, Luca Guglielmetti , Pierre Pellaud, Pascal Huguenin et Gilles Rosselet

Nos principaux sponsors :
Mammut
banniere_spelemat

 

L’exploit dans les médias :

Huit spéléologues chevronnés viennent d’atteindre le sommet du Vanil des Artses par l’intérieur de la montagne (19:30 Le Journal, RTS, 23 août 2013)

Ils ont gravi le Vanil des Artses de l’intérieur ! Journal « La Liberté », 24 août 2013).
En vidéo grâce à « La Liberté » :


Et l’excellent article de Christophe Sugnaux (qui a participé à la traversée !) :
La montagne gravie de l’intérieur

Dans le journal La Gruyère :
Le Vanil-des-Artses, première montagne gravie de l’intérieur

Dans le journal Le Messager, l’article de Valérie Blom :
La nouvelle voie du Vanil des Artses

Interview des explorateurs réalisé par radioFr (www.radiofr.ch) le lundi 26 août :
Ecouter en mp3 le reportage !

Sur France 3, reportage à ne pas manquer dans Alpexpress :
Suisse – des trous dans la Gruyère

Un clin d’oeil sympa dans plage de vie du journal La Liberté du 7 septembre « Et maintenant, le Félix spéléologue » :

Les images prisent le jour de l’ascension par notre photographe David Andrey  :

Notre conférence sur l’incroyable ascension souterraine.

Comments

  1. Henri

    Waouh ! Incroyable ! Ça c’est de la spéléo.

Submit a Comment